logo juripermis

La solution à vos problèmes de permis

Nous contacter

01.02.03.04.05

Rejoindre le chat
 

Refus de serrer à droite

Pour en savoir plus

 

Si un automobiliste souhaite en doubler un second et en a montré l’intention, ce dernier doit faciliter le dépassement en restant bien à droite. Si vous ne le faites pas, vous vous exposez à de très lourdes sanctions. Cependant, il peut arriver que vous n’ayez pas vu ou remarqué le véhicule derrière vous et qu’à cause d’une simple inattention, vous soyez verbalisé.

 

Vous êtes dans ce cas et vous ne savez pas comment réagir ? Nous vous proposons des solutions afin d’éviter le paiement d’une amende très coûteuse.

 

Que dit la loi sur le refus de serrer à droite ?

 

Selon l’article R414-1 du Code de la route :

 

« Les croisements s’effectuent à droite.

En cas de croisement de véhicules, chaque conducteur doit serrer sur sa droite autant que le lui permet la présence d’autres usagers.

Toutefois, certaines intersections peuvent être aménagées de façon telle que le conducteur doive, en fonction de la signalisation, serrer sur sa gauche pour permettre le croisement.

Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. »

 

Conformément au Code de la route, lorsqu’un automobiliste est sur le point de vous dépasser et que vous refusez de serrer à droite, vous commettez une infraction routière correspondant à une contravention de 4ème classe. Vous vous exposez donc au paiement d’une amende forfaitaire d’un montant de 135€ (minorée de 90€ et majorée de 375€). Vous n’êtes pas sanctionné par un retrait de points ou par une suspension de permis.

 

Même si vous ne risquez pas de perdre des points ou de perdre votre permis de conduire, une sanction par amande place un automobiliste dans une dans une situation ennuyeuse et pénible. Sachez que des recours sont possibles ! Faites appel à un avocat expert en droit routier que Justipermis vous recommande gratuitement et sans nécessité d’engagement.

 

Comment contester une amende pour refus de serrer à droite ?

 

Vous avez été verbalisé pour refus de serrer à droite mais vous n’êtes pas d’accord ? Des solutions existent afin de procéder à une contestation et d’éviter le paiement de cette amende. Voici nos conseils :

 

  1. Si vous souhaitez contester le PV, ne le signez pas au moment de la verbalisation. En effet, la signature rend automatique le paiement de l’amende.

 

  1. Pensez à vérifier attentivement le procès verbal ! S’il contient des erreurs ou des oublis (absence de signature, d’indication du lieu de l’infraction, etc), la contestation est efficacement contestable.

 

  1. Le plus important, c’est de contacter une personne qualifiée afin qu’elle vous vienne en aide pour ce genre de contestation. Juripemis vous recommande gratuitement des avocats experts en droit routier que vous pouvez et devez solliciter, sans engagement. Le professionnalisme d’un avocat vous permettra d’adapter le recours à votre situation, de formuler votre réclamation pour éviter son rejet (lettre de contestation en courrier recommandé avec accusé de réception), vous assister ou vous représenter efficacement devant la Juridiction et ainsi, vous évitez d’être présent à l’audience. Vous pourrez donc obtenir une relaxe et ne pas vous soumettre au paiement de l’amende.

 

Si vous suivez nos conseils après avoir été sanctionné pour non respect du Code de la route, vous pourrez efficacement éviter les punitions encourues comme la perte de points, la suspension, l’annulation voire l’invalidation du permis de conduire. Ainsi, vous ne serez pas obligé de récupérer ces points grâce à un solde intacte.