logo juripermis

La solution à vos problèmes de permis

Nous contacter

01.02.03.04.05

Rejoindre le chat
Fonctionnement des machines : ce qu’elles sont, normes et réglementations

Le décret législatif du 30 avril 1992, aux articles n°54 et n°114, précise le fonctionnement des machines en fonctionnement.

Le terme « conduite de machines » désigne tous les moyens tels que les machines automotrices ou tractées, sur roues ou sur chenilles, destinées à circuler sur route ou sur chantier. Parfois, ils peuvent être équipés d’équipements spéciaux.

Les machines d’exploitation sont autorisées à circuler sur la route pour leur propre déplacement et pour le transfert d’objets liés au cycle de fonctionnement de la machine elle-même ou du chantier, dans les limites et selon les modalités établies par les règles d’application. En outre, ils sont divisés en différentes catégories. Par exemple, il y a ceux utilisés pour la construction et l’entretien de travaux de génie civil ou d’infrastructures routières. Chasse-neige, épandeurs de sable, chariots. Les machines en fonctionnement ne doivent pas dépasser 40 Km/h, les automotrices 15 Km/h.

 

Fonctionnement des machines : circulation routière

Afin de pouvoir circuler sur la route, l’utilisation de machines est soumise à enregistrement. Cette opération doit être effectuée dans les bureaux du ministère des Transports terrestres. L’organisme délivrera ensuite le certificat d’immatriculation à ceux qui prétendent être le propriétaire du véhicule. En outre, ils doivent respecter les normes prévues aux articles 61 et 62 pour les gabarits et les masses lors de la conduite sur route. Au lieu de cela, pour les normes de construction et les dispositifs d’équipement, ceux établis par l’art. 106.

Dans le cas des machines automotrices, elles ne peuvent être conduites sur la route que si elles sont munies d’une plaque. Ceux qui sont remorqués doivent avoir une plaque d’immatriculation spéciale. En général, les limites et les modes de circulation des machines sont réglementés par l’art. 58 du Code de la route.

L’utilisation de machines peut circuler sur la route dans le respect des prescriptions imposées par l’article 114 du code, ainsi que celles qui peuvent figurer, pour des raisons de sécurité routière et de destination, sur le certificat d’immatriculation correspondant délivré par un bureau provincial de la Direction générale de l’automobile civile.

Les machines en fonctionnement peuvent également circuler avec ou sans les équipements de travail reconnus qui peuvent être installés ou enlevés au moment de l’agrément ou de l’agrément, à condition, en tout état de cause, de respecter les limites dimensionnelles ou de masse fixées à ce moment. Y compris la valeur du rapport minimal entre la ou les masses sur le ou les essieux avant et la ou les masses sur le ou les essieux arrière.
En outre, ces véhicules peuvent être homologués avec différents équipements. Sous réserve que le système de travail ne soit pas modifié conformément aux règlements établis par le ministre des Transports.

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *