logo juripermis

La solution à vos problèmes de permis

Nous contacter

01.02.03.04.05

Rejoindre le chat
Entraînement par moteur électrique : ce qu’il faut savoir

Grâce à l’introduction récente de l’ecobonus, les voitures électriques ont connu une forte augmentation des immatriculations au cours du premier mois de 2019. Les ventes ont augmenté parce que le coût initial élevé n’est plus aussi dissuasif à l’achat.

Moteur électrique de traction : est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?

S’il est vrai que le coût initial, grâce à une incitation gouvernementale qui peut atteindre jusqu’à 6000 euros si vous avez un véhicule à mettre au rebut, est considérablement réduit, il existe d’autres facteurs qui peuvent être une raison valable pour décourager le choix.

Une voiture à moteur électrique n’est pas conçue pour ceux qui parcourent de nombreux kilomètres par an et fait face à de longs trajets dans des zones non desservies par des bornes de recharge. En effet, bien que la recherche sur la fonctionnalité des batteries ait fait des progrès significatifs en termes de durabilité, de réduction de poids et de temps de charge, le réseau d’approvisionnement n’est pas encore très étendu dans tout le pays.

Pour un long voyage, il est toujours conseillé de planifier en détail l’ensemble du voyage afin d’éviter de se terminer sans frais. Aussi avancées et en constante évolution qu’elles puissent être, les batteries ne peuvent fournir une autonomie supérieure à 400 kilomètres.

Cette limite peut également être réduite en fonction du style de conduite du conducteur. Une conduite plus « sportive » faite d’accélérations continues peut en effet entraîner une dépense d’énergie supérieure à celle de ceux qui utilisent le moteur électrique de manière plus équilibrée.

Batterie : coeur pulsant du moteur électrique d’entraînement

Il est donc clair que la batterie est le cœur battant d’un moteur électrique. Grâce à un onduleur, ce moteur transforme l’énergie électrique en énergie mécanique.

L’avantage est dans une remise à zéro ou presque du temps de récupération, du démarrage, contrairement à un moteur thermique. Le coût au kilomètre est également considérablement réduit, à tel point que l’investissement initial pour l’achat d’une voiture électrique peut être amorti dès les trois premières années de vie.

Pour un modèle moyen-petit, un kilomètre parcouru, par rapport au « carburant » consommé, peut coûter environ 4 cents. Près d’un tiers du coût au kilomètre d’une voiture de petite à moyenne cylindrée alimentée au diesel. La plus grande dépense est celle des piles.

Celles-ci ont également une fin de vie et le remplacement, avec son élimination, peut même dépasser 2000 euros. Mais la bonne nouvelle, c’est que les constructeurs conçoivent des batteries qui peuvent survivre à la voiture elle-même.

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *