logo juripermis

La solution à vos problèmes de permis

Nous contacter

01.02.03.04.05

Rejoindre le chat
Des corps faits avec des plantes : une idée d’Angleterre

De nouveaux matériaux composites issus de déchets agricoles pourraient être utilisés à l’avenir pour produire des revêtements et des carrosseries durables, légers et peu coûteux pour l’industrie automobile. C’est l’idée qui sous-tend les recherches d’une équipe de scientifiques de l’Université de Portsmouth, au Royaume-Uni, qui ont réussi à mettre au point un nouveau matériau biocomposite à partir de fibres issues de déchets de palmiers dattiers. Ce type de matériau, qui n’a pas encore de nom, est suffisamment résistant et malléable pour être utilisé dans les pièces non structurelles des véhicules, comme les pare-chocs ou les revêtements de portes.

La recherche, publiée dans la revue Industrial Crops and Products, souligne les propriétés mécaniques intéressantes de ce matériau biocomposite. En particulier, il a une grande résistance à la traction et une faible résistance aux chocs à basse vitesse.

Le Dr Hom Dhakal, qui dirige le groupe de recherche, a également souligné les faibles coûts de production et la légèreté de ce matériau dérivé des fibres de palmier dattier. Caractéristiques qui le rendent économiquement et écologiquement efficace : un poids réduit signifie pouvoir contribuer à réduire la consommation de carburant et donc aussi les émissions de CO2. Mais il y a plus : « Ce matériau durable », commente le Dr Dhakal, « peut être produit avec beaucoup moins d’énergie que le verre ou la fibre de carbone et est biodégradable, donc plus facile à recycler ».

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *