logo juripermis

La solution à vos problèmes de permis

Nous contacter

01.02.03.04.05

Rejoindre le chat
 

Changement de direction sans avertissement

Pour en savoir plus

Tous les automobilistes doivent avertir les autres usagers lorsqu’ils désirent changer de direction. Si vous oubliez de prévenir les conducteurs autour de vous, vous risquez de les surprendre, et parfois au dernier moment… Cependant, une inattention est vite arrivée et l’oubli d’enclencher son clignotant au moment de tourner est très fréquent. Mais attention, les risques sont élevés et les sanctions très lourdes en cas de verbalisation pour changement de direction sans avertissement.

 

Vous êtes dans ce cas et vous ne savez pas comment réagir ? Vous vous demandez combien de points on peut vous retirer ? Nous vous proposons des solutions pour éviter la perte de points voire la suspension, l’annulation ou l’invalidation (perte totale des points) de votre permis de conduire.

 

Que dit la loi sur le changement de direction sans avertissement ?

 

Conformément au Code de la route, l’absence d’avertissement lors d’un changement de direction, ou plutôt, un oubli de clignotant est une infraction routière dont la punition est importante si vous êtes verbalisé. L’article R412-10 indique que :

 

« Tout conducteur qui s’apprête à apporter un changement dans la direction de son véhicule ou à en ralentir l’allure doit avertir de son intention les autres usagers, notamment lorsqu’il va se porter à gauche, traverser la chaussée, ou lorsque, après un arrêt ou stationnement, il veut reprendre sa place dans le courant de la circulation. »

 

Omettre d’enclencher son clignotant lors d’un changement de direction revient à commettre une infraction routière correspondant à une contravention de 2nde classe. Vous vous exposez au paiement d’une amende forfaitaire de 35€, à la perte de trois points sur votre permis de conduire voire à la suspension du permis pendant trois ans au maximum. Le montant de l’amende minorée est de 22€ et celui de l’amende majorée est de 75€.  

 

Voici ci-dessous un rappel de l’utilisation du clignotant sur un carrefour à sens giratoire. Justipermis vous aide à éviter les confusions, et les surprises !

 

→ Si vous allez en face, l’avertisseur n’est pas obligatoire à l’entrée du rond point mais il l’est après la dernière sortie avant la vôtre.

→ Si vous allez à droite, l’avertisseur droit doit être enclenché immédiatement pour la première sortie et après la dernière sortie avant la vôtre pour les autres.

→ Si vous allez à gauche ou que vous faites demi-tour, l’avertisseur gauche doit être enclenché immédiatement, puis le droit après la dernière sortie avant la vôtre.

 

Si vous êtes intercepté par les forces de l’ordre car vous ne respectez pas ces règles, vous risquez gros !

 

La perte de ces trois points peut menacer votre permis de conduire, voire mener au retrait du permis de conduire. N’hésitez plus, et faites rapidement appel à un avocat spécialisé en droit routier que nous vous recommandons gratuitement et sans nécessité d’engagement, afin d’échapper au retrait ou à la suspension du permis mais également, afin de préserver votre solde de points. Si vous ne comprenez pas les constatations des forces de l’ordre et les infractions que vous auriez commises, il faut agir !

 

Comment contester une amende ou un retrait de points pour changement de direction sans avertissement ?

 

Vous avez été verbalisé pour un changement de direction sans avertissement et vous souhaitez contester la réalité de l’infraction ? C’est possible ! Justipermis vous accompagne, si vous n’avez pas respecté le Code de la route en commettant une erreur, ou si vous constatez un abus sur l’avis de contravention. Voici les démarches à suivre afin de mener à bien votre contestation et d’obtenir une relaxe pour ne pas perdre de points sur votre permis de conduire et ne pas risquer le retrait du permis :

  • Dans le cas où vous désirez contester un PV, ne le signez jamais au moment de la verbalisation ! En effet, par cette action, le paiement de l’amende est immédiat, le retrait de points effectif et la difficulté du processus de réclamation multipliée.
  • Pensez à vérifier de manière très attentive le procès verbal. Si l’avis de contravention contient des erreurs, il est contestable ! Regardez les éventuelles fautes, absence de signature, d’indication du lieu de l’infraction, etc. Si vous parvenez à soulever un vice de procédure, vous pourrez vous défendre efficacement.
  • Contactez et sollicitez un avocat expert en infractions routières que Jurispermis vous présente gratuitement. Grâce à lui, vous obtiendrez une aide efficace dans la contestation de la contravention. Il peut rédiger le courrier de contestation (lettre recommandée avec accusé de réception), vous représenter devant la Juridiction (vous n’êtes pas obligé de comparaître à l’audience) et surtout, sauvegarder votre permis à points.

 

  • Grâce à Justipermis, vous avez la possibilité de contester une contravention et de modifier la décision judiciaire. Votre nombre de points du permis reste intacte, la suspension ou le retrait du permis est efficacement évitée et vous échapper à toute sanction.

 

Afin d’échapper aux sanctions encourues après le non respect du Code de la route ou si vous constater des irrégularités dans votre contravention, suivez nos conseils ! Ainsi, vous pourrez éviter le retrait de points du permis, la suspension, l’invalidation ou l’annulation de votre permis de conduire. Un avocat du permis de conduire vous permet de garder intacte votre solde de points ; vous n’êtes pas dans l’obligation de vous soumettre à la récupération de ces points.